Culture

Fermer le plan
Rechercher

Nouvelle recherche

Cacher la recherche

HECTOR NOCTURNE

"Hector sort de l'ombre, et ça s'entend. Sa guitare a battu le pavé, tant et tant qu'il en extrait la juste réverbération, celle de l'éclairage public dans une rue-ruelle désertée.

Nocturne, elle, a la politesse de l'errance, l'urbanité citadine. La raucité et le sobriété de son expression sont celles de notre jeunesse partie trop vite. Et sa voix nous retient.

LE SYSTEME

Le système exclut ceux qui n’y prennent plus de plaisir, ceux qui ne s’y retrouvent plus. Dérives managériales et déshumanisation au travail, comparer, étalonner, mesurer… et évaluer les autres dans une optique concurrentielle pour s’améliorer, toujours s'améliorer...

LE MONDE D'HIER

En 1942, à la veille de son suicide, Stefan Sweig (auteur de Lettre d'une inconnue) envoie à son éditeur un manuscrit dans lequel il relate le grand voyage de sa vie et les bouleversements culturels et politiques de l’Europe au XXème siècle.

FOLIES COURTELINE

Quatre courtes pièces de Georges Courteline nous régalent …

Un froussard avec une épouse malicieuse - La Peur des coups -, deux copines qui s’exaltent sur les balivernes de leur quotidien - Gros Chagrin -, des nantis en quête de fantasmes orgastiques- L’honneur des Brossarbourg -, et un fricoteur vacillant sous les coups d’un couple se querellant amoureusement - Les Boulingrin - . … Et comme souvent c’est une belle et grande famille qui se met en pièce et s’en délecte…

MUSIC HALL

Depuis que le monde est monde, il y a toujours eu des artistes qui - de ville en ville - se donnent en pâture à des publics divers et variés.

Trois héros de music hall racontent dans un récit tendre et drôle l'odyssée de leur tournée. Ce spectacle campe trois personnages qui jouent contre vents et marées leur numéro de music hall. Ils racontent avec humour le réalisme froid que l'on peut rencontrer dans certaines tournées de province : salles des fêtes improbables, foyers populaires désertés... un certain vécu que ces artistes se remémorent avec passion et désinvolture.

NANDANAR

Ce spectacle a connu un immense succès en Europe, en Inde et aux USA.

Il questionne la société indienne sur sa tradition des castes, et de manière plus universelle, il interroge toute société sur l’exclusion.

Nandanar est né intouchable. Interdite l’image de Shiva, dieu de la danse... Son statut social lui interdit l’accès aux temples réservés à la haute caste. Sa seule liberté est la parole secrète qui vole de son cœur à son dieu. Immédiates alors, la rencontre et l’union entre le dieu et l’exclu.

Chorégraphie, danse, chant : Dominique DELORME

Pages