La Ville se mobilise pour préparer la rentrée scolaire

Fermer le plan
Rechercher

Nouvelle recherche

Cacher la recherche
Parent
Éducation
Narbonne
Comme chaque été, les services techniques de la Ville se sont mobilisés pour rénover ou améliorer les infrastructures scolaires à travers divers travaux.

Son objectif : permettre aux 4 000 enfants qui fréquentent les écoles de Narbonne d’étudier et de grandir dans de bonnes conditions. Au total, ce sont ainsi près de 250 000 euros qui ont été investis par la Ville cet été, pour le bénéfice des petits Narbonnais.

Une rentrée scolaire qui s’annonce particulière : le ministère de l’Education a informé des conditions dans lesquelles seront accueillis les enfants. Un protocole sanitaire que la Ville de Narbonne veillera à faire respecter, pour garantir la santé des élèves et du personnel.

Divers travaux pour améliorer le confort de tous

  • La toiture de l’école Pierre-Brossolette a entièrement été rénovée pour un coût de 95 000 € TTC. Pour rappel, cette école a connu une importante rénovation, qui a été réalisée à travers quatre tranches de travaux, depuis 2015.
  • Afin de permettre la création d’une classe supplémentaire, demandée le 27 juin par l’Education nationale, une structure modulaire est aménagée à l’école élémentaire Mathieu-Peyronne.
  • Afin de limiter les inconvénients d’organisation, de temps et de risques liés aux transports durant la pause méridienne, la Municipalité a souhaité doter l’ensemble des écoles maternelles d’une cantine.
  • Des travaux d’extension du réseau de chaleur sont en cours afin de raccorder notamment les écoles Anatole-France et Pauline-Kergomard.
  • Plusieurs travaux d’entretien ou de rénovation diverses ont été réalisés au sein des écoles, pour un montant d’environ 30.000 € TTC.
  • Cette année, 14 nouveaux Tableaux blancs interactifs (TBI) vont être installés.

Santé : un protocole sanitaire assoupli à mettre en oeuvre

Le 10 juillet 2020, le ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse a dévoilé un nouveau protocole sanitaire qui précise les modalités applicables dès septembre 2020 dans les écoles.

  • Dans les classes, la distanciation physique n’est plus obligatoire lorsqu’elle n’est pas matériellement possible ou qu’elle ne permet pas d’accueillir la totalité des élèves.
  • La limitation du brassage entre classes ou groupes d’élèves n’est également plus obligatoire.
  • Le port du masque est obligatoire pour l’ensemble du personnel des écoles élémentaires et maternelles.
  • Les gestes barrières doivent être appliqués en permanence.
  • L’entretien des locaux avec un nettoyage des sols et des grandes surfaces (tables, bureaux)
  • En cas d’apparition de symptômes évoquant la Covid-19 ou de fièvre, chez l’élève ou dans la famille, les parents s’engagent à ne pas mettre leur enfant à l’école en cas de fièvre.

Quelle organisation pour la restauration collective ?

En respectant l’ensemble de ces règles sanitaires, l’ensemble des centres de restauration collective fonctionneront normalement. Une organisation est mise en place pour limiter les croisements des groupes d’élèves, restreindre l’utilisation d’objets collectifs (couverts, pichets…), rappeler les gestes barrières aux enfants, nettoyer régulièrement les locaux et le matériel… Par conséquent, le fonctionnement en self-service est supprimé : les agents servent les assiettes directement à table. Pour ce faire, les équipes d’animateurs ont été renforcées, tandis que les choix des menus sont limités à des plats principaux différents : soit végétarien, soit normal (pas de double choix pour l’entrée, le fromage et le dessert).

La rentrée dans les crèches de la Ville

Compte tenu des dernières préconisations sanitaires gouvernementales, une organisation est mise en place pour cette rentrée :

  • Fin de la limitation des groupes à 10 enfants par section. Par conséquent, tous les enfants peuvent être accueillis normalement.
  • Pas de regroupement d’enfants entre les sections, en extérieur et dans les salles d’activités.
  • Les parents doivent toujours porter le masque dans les établissements et se laver les mains pour accéder au lieu de vie de l’enfant.
  • Les professionnels doivent respecter les gestes barrières entre adultes (distanciation, port du masque, lavage régulier des mains…)
  • Les cours et les salles d’activités n’ont plus besoin d’être désinfectées systématiquement après chaque passage.

Un réaménagement de la crèche des P’tits Loups a été effectué ces derniers mois, au sein du centre Yvette-Chassagne. Cette opération, d’un montant global de 43 700 € TTC (avec le soutien de la CAF de l’Aude), permet à cette structure de proposer 10 places d’accueil supplémentaires.