la Ville instaure de nouvelles règles de stationnement

Fermer le plan
Rechercher

Nouvelle recherche

Cacher la recherche
Cadre de vie
Narbonne
A partir du 11 mai, le territoire de Narbonne entrera dans une nouvelle phase concernant la gestion de la crise sanitaire, avec les mesures de déconfinement progressif annoncées par le Gouvernement.

La Ville de Narbonne instaure, à partir de cette date, de nouvelles mesures concernant le stationnement de surface, qui visent d’une part à soutenir l’activité économique locale et, d’autre part, à assurer un bon fonctionnement du dispositif tout en veillant à la sécurité sanitaire des usagers.

Mesures de soutien à l’économie locale

Pour rappel, l’ensemble des stationnements de surface en cœur de ville avaient été rendus gratuits pendant le confinement. Dès le 11 mai, cette gratuité totale sera terminée et les parcs à barrière (« Centre » et « Cœur de ville ») reprendront un fonctionnement habituel.

Touefois, afin de soutenir la consommation auprès des commerçants et artisans en cœur de ville, la Ville a décidé d’instaurer deux heures de gratuité non-sécable par jour sur les emplacements à horodateurs. Cette disposition remplace les 30 minutes de gratuité par jour, qui étaient en vigueur auparavant, et est complémentaire à la gratuité du stationnement entre 12h et 14h, ainsi que les week-ends et les jours fériés. Elle sera en vigueur jusqu’au 31 août 2020.

Par ailleurs, pour ne pas pénaliser les usagers titulaires d’un abonnement de stationnement, qui n’ont pas bénéficié des avantages qui leurs sont habituellement dûs pendant la période de confinement, l’ensemble des abonnements (professionnels et résidents sur les emplacements à horodateurs et dans les parcs en enclos) est prolongé automatiquement de deux mois supplémentaires.

Mesures de protection sanitaire

Pour la protection de tous, la Ville invite à privilégier l’utilisation de l’application PrestoPark pour régler le stationnement sur les emplacements à horodateurs. Cette application gratuite, disponible sur tous les smartphones, permet ainsi d’éviter de manipuler les horodateurs, dans une logique de limitation maximale des zones de contact. Dans les parcs fermés, le paiement sans contact est à prioriser.

En complément, la Ville procèdera à un nettoyage, avec virucide, de l’ensemble des horodateurs.