Un procédé innovant pour tempérer l’air de l’école Léon-Blum

Fermer le plan
Rechercher

Nouvelle recherche

Cacher la recherche
Cadre de vie
Narbonne
Un procédé efficace qui permet de lutter contre les effets du réchauffement climatique et les ilots de chaleurs urbains : le réflecteur solaire de haute technologie.

En effet, les ilots de chaleurs urbains sont un secteur urbanisé où les températures sont plus élevées que dans les secteurs environnants. Ils entrainent une diminution de la qualité de l’air et de l’eau. Afin de garantir la santé de tous, et notamment des tout-petits, la Ville installe ce procédé à l’école maternelle Léon-Blum.

Le réflecteur se présente sous la forme d’une peinture blanche réfléchissante installée sur une partie de la toiture de cette structure qui ne possède actuellement pas de climatisation. Cela permettra une réduction de la température intérieure d’au moins 5 degrés. Des sondes permettront d’évaluer la réduction de température à l’intérieur du bâtiment. Cette solution est proposée par la société SEALIAH et appliqué par l’entreprise MUNOZ.

Cette alternative simple, durable, économique et au délai d’installation très court, permet d’apporter efficacement un confort non-négligeable aux enfants narbonnais et au corps enseignant. De plus, la pose du réflecteur solaire devrait rallonger la durée de vie du toit. En effet, la principale propriété demandée pour une protection des toitures planes avec membrane bitumineuse, est la protection des UV et Infra rouge. L’application de cette peinture répond ainsi parfaitement à ce principe.