Avec les Polices de nuit et de l’environnement, place à l’action !

Fermer le plan
Rechercher

Nouvelle recherche

Cacher la recherche
Tranquillité publique
Narbonne
Ces deux nouveaux types de patrouilles visent ainsi à répondre aux incivilités qui perturbent actuellement le quotidien et le cadre de vie des Narbonnais.

La Police de nuit, un outil de prévention et de répression incontournable en soirée

« Dans certains secteurs, notamment en coeur de ville, ce nouveau service joue désormais un rôle fondamental pour la sérénité des nuits narbonnaises, explique Bertrand Malquier, 1er Adjoint au Maire. Alors que leur service s’achevait auparavant vers 21h, les agents qui patrouillent aujourd’hui en soirée sont en mesure de résoudre de nombreuses situations d’incivilités qui surviennent chaque soir : tapage nocturne, rixes, problèmes de voisinage… Leur présence est également un outil majeur pour lutter, au quotidien, contre le trafic de stupéfiants dans certaines rues. »

La Police de nuit en chiffres

  • Mise en service depuis le 1er juin
  • Une présence de 7h à 2h30, tous les jours (9h-2h30 le dimanche)
  • 12 agents mobilisés dans le cadre du dispositif de la Police de nuit
Bilan de la première semaine de la Police de nuit
> 86 personnes verbalisées pour infraction pour non-respect des règles sanitaires COVID-19 : 42 pour non-respect du couvre-feu et 44 pour non port du masque,
> 3 commerces verbalisés pour non-respect de l’horaire de fermeture à 21h00,
> 8 personnes interpellées (1 pour dégradation aux Urgences du Centre Hospitalier et outrage/rébellion, 1 pour ivresse publique et manifeste, 1 pour outrage et rébellion, 3 pour conduite sous l’empire d’un état alcoolique, 1 personne faisant l’objet d’une fiche de recherche, 1 personne pour détention de produits stupéfiants),
> 10 PV pour infractions routières,
> 6 PV pour consommation d’alcool interdite sur la voie publique,
> 2 PV pour tapage nocturne,
> 2 PV pour dépôts sauvages,
> 24 appels téléphoniques après 21h sollicitant l’inter vention de la Police municipale

 La Police communale de l’environnement mobilisée pour protéger le territoire

Autre nouveau dispositif mis en place depuis le mois de juin : la Police communale de l’environnement. Grâce à son équipe de trois agents dédiés à ce service, la Ville se dote d’un nouvel outil pour veiller au respect des espaces naturels.

Sur tout le territoire, ils auront pour mission de travailler sur de nombreuses problématiques :

  • lutte contre la pollution et les dépôts sauvages
  • lutte contre la cabanisation
  • veille sur le respect des obligations environnement, notamment celles liées au respect du
  • débroussaillage dans le cadre de la lutte contre les propagations d’incendies
  • lutte contre l’abandon de déchets en ville

« Nous travaillons activement sur ces enjeux depuis plusieurs années, mais de manière encore trop éparpillée, souligne Alain Vico, Adjoint au Maire délégué à l’écologie, à la transition écologique et à la politique municipale durable. Par ailleurs, le territoire est très vaste : nous devons disposer d’agents qui soient mobilisés exclusivement sur ces sujets. C’est la raison pour laquelle nous avons souhaité créer une Police communale de l’environnement dédiée à ces problématiques, avec des agents assermentés, qui seront en mesure de verbaliser en cas de constat d’infraction. »