Rentrée scolaire : plus de 600 000 € investis pour les écoles narbonnaises

Fermer le plan
Rechercher

Nouvelle recherche

Cacher la recherche
Parent
Enfance et jeunesse
Narbonne
Durant les vacances d’été, la Ville de Narbonne s’est mobilisée pour rénover ou améliorer ses infrastructures scolaires. Son objectif : permettre aux 4 000 enfants qui fréquentent les écoles de Narbonne d’étudier et de grandir dans de bonnes conditions. Sous l’impulsion des élus référents Jean-Paul César et Jean-Michel Alvarez, les services techniques ont ainsi effectué de nombreux chantiers. Les principaux concernent les travaux d’entretien et de rénovation notamment à l’école Pierre-Brossolette. Au total, ce sont ainsi près 615 000 euros qui ont été investis par la Ville cet été, pour le bénéfice des enfants narbonnais.

300 000 € supplémentaires pour l’école Pierre-Brossolette

Pendant l’été 2017, la troisième tranche de rénovation de l’école Pierre-Brossolette a été conduite. Construit en 1956, cet établissement bénéficie, depuis 2015, d’un important programme de travaux, qui doivent impérativement être réalisés pendant les périodes de vacances scolaires, pour des raisons évidentes de sécurité et de fonctionnalité. En 2015, la première phase de travaux avait essentiellement consisté en de la mise en accessibilité, avec la réalisation d’une première classe « témoin » en 2015. 

En 2017, la troisième phase de travaux concerne la rénovation de trois autres classes. Ainsi, la loggia existante donnant sur la rue a été réutilisée afin d’agrandir le volume de la classe, en proposant un espace de travail intéressant. Les plafonds ont été déposés et remplacés par un plafond coupe-feu réglementaire, doublé d’un faux plafond décoratif intégrant les équipements et luminaires. Les nouvelles menuiseries sur la rue améliorent sensiblement la qualité de la lumière naturelle et sont équipées de brise-soleil et de stores intérieurs. Le nouveau traitement de la façade redonne à cette école une nouvelle identité dynamique, qui traduit la volonté de la Municipalité de recycler ses bâtiments d’enseignement pour asseoir leur statut institutionnel. La coursive le long du bâtiment a également été fermée par des menuiseries afin de proposer un nouvel espace aux enfants, protégé des intempéries. Une dernière tranche de travaux se déroulera l’été prochain, avec l’aménagement de la bibliothèque et d’une salle informatique.
Le montant des travaux de cette troisième tranche s’élève à 300.000 € TTC, pour un coût global de l’opération de 1,5 millions € TTC.

Des centres de restaurations supplémentaires

La Municipalité améliore le quotidien des élèves en cherchant notamment à réduire les temps de transports, par la construction ou l’aménagement de centres de restauration scolaire.
Après l’espace de restauration de l’école Marguerite-Sol, livré en mai 2016, c’est l’école Fabre-d‘Eglantine qui bénéficie, cette année, de l’aménagement d’un espace de restauration dans les locaux existants. Les travaux d’aménagement ont été réalisés cet été, pour un coût estimé à 65.000 € TTC. La cantine ouvrira dans les prochaines semaines.

Un chantier qui s’inscrit dans le cadre de l’ « objectif 2020 : une école maternelle = une cantine ». Les quatre derniers centres de restauration maternelle seront construits dans les écoles Peyronne, Fontaine, Lamartine, ainsi que Blum, qui sera d’ailleurs conduit en partenariat avec le lycée Louise-Michel dans le cadre d’un « chantier école ».
Pour rappel, le centre « Resto Sud », qui a été mis en service depuis la rentrée de septembre 2016 sur l’ancienne caserne de Montmorency, permet désormais aux élèves des écoles d’Arago, Bourg, Cézelli et Montmorency, de se restaurer lors de deux services de 250 couverts. Plus de 40 365 repas y ont été servis sur l’année scolaire 2016-2017.

Confort et sécurité des élèves

La Ville poursuit son effort dans les écoles tout au long de l’année :

  • l’école Marx-Dormoy a bénéficié de travaux, estimés à 150.000 € TTC, avec la création d’un dortoir sur une surface de 65 m²,
  • dans le cadre de la sécurisation des écoles, des visiophones seront installés dans les écoles qui n’en sont pas encore dotés : Zola, Gaston-Bonheur, Pasteur, Perrault, Lafontaine, Fabre d’Eglantine, Dormoy, Helvétie et Ferry.

100 000 € investis dans douze écoles

Plusieurs chantiers d’entretien ou de rénovation ont été menés au sein des écoles pour un montant de près de 100.000 € TTC. Ces travaux concernent douze écoles : Bourg, Jean-Macé, Cézelli, Arago, Voltaire, Jean-de-la-Fontaine, Helvétie, Léon-Blum (élémentaire), Fabre-d’Eglantine, Jules-Ferry, Marguerite-Sol, Marie-Curie.
Les travaux les plus importants concernent :

  • la réfection de sols souples dans les écoles Curie et Helvétie,
  • la reprise en peinture de murs, plafonds ou menuiseries dans les classes ou les couloirs de plusieurs écoles,
  • des aménagements de cloisons et de plafonds sur les écoles Blum (élémentaire) et Bourg,
  • de travaux de maçonnerie dans les écoles Sol et Ferry,
  • la mise en accessibilité des sanitaires, des écoles Ferry et La Fontaine.

Des travaux plus importants ont été programmés sur l’école Arago. Ils visent à reprendre toute isolation dans les combles sous toiture ainsi que des reprises sur la toiture et les chéneaux.